LE REFRAIN :
UN NOUVEAU REGROUPEMENT DE FESTIVALS RÉGIONAUX ARTISTIQUES AU QUÉBEC

Formé en avril 2020, le Regroupement des festivals régionaux artistiques indépendants (REFRAIN) se veut une nouvelle organisation proactive et collaborative, qui mise sur diverses initiatives afin de rejoindre les communautés directement touchées par les festivals, quelle que soit la région.

Le Regroupement a pour mission de rassembler et de valoriser les festivals et événements culturels indépendants et de les placer en tant qu’acteurs incontournables du développement économique, touristique et culturel québécois.

Ses membres représentent 15 régions administratives du Québec et se caractérisent par la dimension artistique prédominante de leur programmation. Le REFRAIN compte déjà 45 membres regroupant les domaines de la musique, des arts visuels, de l’humour, de la littérature et des arts de la rue, et ce, pour des clientèles de tous âges.

LES INITIATIVES

Malgré l’incertitude planant sur le domaine artistique depuis le printemps, les équipes se sont relevé les manches et ont mis en place des initiatives afin de faire vibrer leurs communautés respectives.

Le Festif de Baie-Saint-Paul propose Les sessions d’écoute du Festif!. Offertes en nature, au sein de sites enchanteurs de Baie-Saint-Paul, ces sessions font découvrir les albums à paraître d’artistes québécois. En mai dernier, ils ont préparé pour leur communauté la Série locale, comprenant entre autres des concerts dans les résidences et des Tournées de portes mettant de l’avant des artistes locaux, en plus de créer du contenu pour leurs nouveaux podcasts.

Habituellement prévue en juin, la formule estivale du MURAL sera offerte aux Montréalais tout l’été. Le mélange d’activités et d’activations physiques, jumelé à une forte présence numérique en ligne, permettra de planifier l’événement au fur et à mesure.

Le Festival BleuBleu de Carleton-sur-Mer a interagi avec sa communauté avec son Bingo Bleu : une partie de bingo, mais à la place des numéros, on a fait jouer des extraits de chansons locales choisies avec soin et amour. D’autres initiatives seront annoncées à la fin juillet.

Au Festival en chanson de Petite Vallée, on propose les Galeries insolites, une série de spectacles sur des perrons et autres lieux publics des villages. La réouverture du café-théâtre de la Vieille Forge est prévue le 11 juillet et on y présentera une quinzaine de spectacles – avec distanciation, bien entendu – jusqu’à la fin août.

Le festival de la chanson de Tadoussac présente la Boîte à souvenirs, une initiative qui sert à se remémorer les éditions des années précédentes du festival en attendant la prochaine! Et attendez-vous à des surprises pour ce mois d’août.

Le 11 juillet prochain, le Grand Montréal Comique présentera une soirée en formule ciné-parc en collaboration avec la Ville de Terrebonne.

Du côté du Santa Teresaon prépare une édition virtuelle du festival pour l’automne. En plus, il y aura une initiative de médias sociaux, les Recrues à Robert, qui mettra de l’avant une quarantaine d’artistes grâce à des thèmes bien particuliers en lien avec ce personnage du festival.

Au SuperFolk Morin-Heights, on prévoit la captation, dans le respect des normes, de spectacles qui seront diffusés dans le village et en ligne. Aussi au programme pour le dernier week-end d’août : des marches en nature et en musique sur le corridor aérobique ainsi que des activités de tricot et de yoga. 

Les habitants des Laurentides pourront aussi profiter de la version « sculptures seulement, sans festival » de l’événement Les mains dans le sable dès le 13 juillet ainsi que de l’édition entièrement numérique du Festival des Arts de Saint-Sauveur. Ce dernier présentera exceptionnellement 10 solos conçus par 10 chorégraphes sur les musiques de 10 compositeur(-trice)s québécois(es), liés par la crise de la COVID-19 et les bouleversements qu’elle entraîne.

Plusieurs festivals sont toujours prévus au programme, dont le Festival de musique émergente (FME),  FAR Festival des arts de ruelle, POP Montréal et Mundial, pour ne nommer que ceux-ci. Ces organisations attendent les indications de la santé publique afin de maximiser leurs activités.

Le REFRAIN tient à favoriser le maillage entre les régions du Québec et à mettre en commun l’expertise des festivals artistiques.

Ces événements sont souvent bâtis à échelle humaine, par des gens de cœur qui, tout en croyant au développement économique et touristique de leur région, osent généralement prendre un certain risque artistique dans leur proposition, propulsant l’émergence de nouveaux talents. L’aspect communautaire, de partage et de réunion est au centre des préoccupations de tous les membres du regroupement.

 

Au départ, les rencontres avaient pour objectif d’échanger et de se soutenir collectivement face à la crise qui évidemment, a touché de plein fouet le milieu des festivals artistiques. Au fil de nos échanges, partages et collaborations, nous avons constaté que le besoin de se regrouper ne dépendait pas uniquement d’un épisode circonstanciel. Des alliances se sont naturellement formées entre nous.

- Patrick Kearney

REFRAIN